mercredi 29 octobre 2014

Gratin de quinoa au poulet

Le quinoa est ma bête noire, jamais cuit comme il le faut. Une recherche sur le web m'apprend que l'on doit mettre pour une tasse de quinoa: 1 1/2 tasses d'eau, 2 tasses d'eau et même 2 1/2 tasses d'eau. Heu....J'ai donc utilisé mon cuiseur à riz et c'est avec 1 1/2 tasses que j'ai réussi enfin le quinoa parfait à mon goût.

Ce gratin est très facile à faire du moment que la cuisson du quinoa est acquise:) Un goût de chili, riche en protéines, faible en gras et franchement cochon. Je vois ce plat facilement autour d'un feu en gang ou encore un soir d'hiver bien froid avec une doudou et un bon film. En plats individuels ça serait aussi génial et plus attirant visuellement.

J'ai servi accompagné de croustilles de maïs bio sans sel, ça donne un croquant bien intéressant.



Pour 6 personnes

1 tasse de quinoa non cuit
1 c. à soupe d'huile d'avocat
1 oignon haché
1 poivron vert en dés
1 gousse d'ail hachée
1 lb de poitrines de poulet en cubes ( grosseur d'une bouchée )
1 c. à table de poudre de chili
1 1/2 c. à thé de cumin en poudre
1/4 c. à thé de cayenne
1 grosse boîte de tomates du commerce ou 1 litre de tomates en dés maison
1 boîte de fèves noires égouttées et rincées
1 tasse de yogourt grec nature
3/4 de tasse de cheddar jaune râpé
3/4 de tasse de mozzarella râpé
Échalotes vertes hachées
Coriandre fraîche

Cuire le quinoa selon votre goût. réserver.

Préchauffer le four à 350 F

Dans une grande casserole, chauffer l'huile et y faire cuire à feu doux oignon, poivron et ail pour 5 minutes. Ajouter le poulet, les épices et cuire 7 minutes ou jusqu'à ce que le poulet perde sa teinte rosée. Ajouter les tomates et laisser mijoter à feu doux 10 minutes. Ajouter les fèves noires, le yogourt, 1/4 de tasse de cheddar ainsi que 1/4 de tasse de mozzarella. Bien mélanger. Terminer avec l'ajout de quinoa et couvrir du fromage restant. Mettre au four et cuire jusqu'à ce que le fromage soit doré.

Servir avec les échalotes, la coriandre et quelques croustilles de maïs.

Source:the law students wife

lundi 27 octobre 2014

Penne à l'aubergine

Un des grands défis en garderie c'est de varier le menu, de faire découvrir de nouveaux aliments aux enfants et de s'assurer qu'ils vont aimer. Ma politique est d'au moins goûter un petit peu et ça fonctionne vraiment bien! Ce plat de pâtes est une combinaison d'aliments moins gagnants, épinards, aubergine et pois chiches. Par contre, l'ensemble est une belle réussite.



500 g de penne
1 boîte de pois chiches égouttés et rincés
Huile d'avocat pour la cuisson
3 tasses de petits cubes d'aubergine
1 oignon haché
1 tasse de tomates raisin coupées en 2 sur la longueur
2 gousses d'ail hachées finement
250 g de dinde en tranches coupée en lanières
3 tasses d'épinards frais
1 c. à thé de romarin frais haché
1 tasse de bouillon de poulet
Sel et poivre au goût
Parmesan frais au goût

Cuire les penne selon l'emballage 2 minutes de moins que demandé. Ajouter les pois chiches et terminer la cuisson pour les 2 minutes restantes. Égoutter et réserver.

Dans une poêle, chauffer un peu d'huile et y cuire les aubergines, oignon, romarin et ail. Ajouter les épinards et faire tomber. Ajouter la dinde et les tomates, cuire 2 minutes. Ajouter les pâtes/pois chiches et le bouillon de poulet. Rectifier l'assaisonnement. Réchauffer et servir avec du parmesan frais.

Source: Signé M

jeudi 23 octobre 2014

Salade de betteraves au fromage de chèvre

On met habituellement l'accent sur le plat principale en cuisine mais moins souvent sur les légumes. Une petite salade simple, des carottes, des fèves, asperges quand c'est le temps mais il y a moyen de faire beaucoup mieux, d'obtenir un plat de légumes épatant. Dans mon cas, je manque d'idées souvent et je coupe au plus court. Le tout nouveau livre Légumes offre une belle variété de recettes pour puncher notre repas.

Les recettes sont imagées pas à pas, simples, on donne la liste des légumes disponibles selon la saison pour les 2 hémisphères. Les recettes sont classées par ordre alphabétique ou par thèmes, facile de s'y retrouver. 100 recettes au total, des classiques, des vinaigrettes, un dossier champignons, de quoi rendre les légumes beaucoup plus attrayants.

J'ai choisi la salade de betteraves à la demande d'une amie qui cherchait justement autre chose qu'avec de la mayonnaise. Elle n'aime pas le fromage de chèvre, elle a donc mis du feta, pas de noix de Grenoble, elle a remplacé par des pacanes, la roquette est devenue des épinards. Juste pour dire que tout est adaptable selon ce que l'on a dans nos armoires. Nous avons aimé toutes les deux nos versions. Pour moi, un gros coup de coeur pour le mélange de saveurs et de textures.




Pour 4 personnes

500 g de petites betteraves lavées
125 g de fromage de chèvre en billot
6 dattes Medjool
200 g de pousses de roquette
50 g de noix de Grenoble grillées

Vinaigrette

3 c. à soupe d'huile d'olive ou d'avocat pour un goût plus doux
1 gousse d'ail hachée finement
2 c. à soupe de vinaigre de vin blanc
2 c. à thé de miel

Mélanger le tout et réserver.

Préchauffer le four à 400 F

Déposer les betteraves sur une plaque et enfourner pour 40 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Laisser tiédir un retirer la peau. Couper les betteraves en quartiers ainsi les dattes. Couper le fromage en tranches.

Monter l'assiette, roquette en dessous, les betteraves, chèvres, noix, dattes et verser la vinaigrette en filet.

mercredi 22 octobre 2014

Poutine à la ratatouille sauce au vin rouge

Cet été, petit arrêt chez Mamie Pataterie mais cette fois à la nouvelle succursale à Kamouraska. Au menu du jour, une poutine à la ratatouille, pas besoin de me tordre un bras, mon choix était fait. J'ai voulu reproduire l'idée et même si ce n'est pas tout à fait ce que j'ai mangé, je dois admettre que c'est tout aussi bon! Comme je n'avais pas la Tomme de Kamouraska, j'ai utilisé du bon vieux parmesan. Si vous avez la chance de mettre la main sur ce fromage, n'hésitez pas à l'utiliser.

Mamie Pataterie est fermée pour l'hiver, je vous conseille de mettre l'adresse dans vos favoris pour vos visites gourmandes de l'été prochain.



Sauce au vin rouge

2 sachets de sauce demi-glace Knorr
1 1/2 tasses d'eau
1 tasse de vin rouge
1/3 de tasse d'oignon rouge haché finement
1 gousse d'ail hachée
1 c. à soupe de romarin frais haché
1 c. à thé de beurre
1 c. à thé d'huile

Chauffer le beurre et l'huile dans une casserole à fond épais. Y faire revenir à feu doux l'oignon et l'ail. Ajouter le romarin. Dans un bol, mélanger au fouet la base de sauce avec l'eau et ajouter le vin. Verser dans la casserole et porter à ébullition tout en fouettant. Réserver.

Poutine 

1/2 tasse de ratatouille par personne
Sauce au vin
Fromage en grains au goût
Parmesan frais râpé au goût
Frites chaudes

Déposer les frites dans un grand bol, ajouter le fromage en grains, un peu de sauce au vin, la ratatouille et compléter par le parmesan.




mardi 21 octobre 2014

Ratatouille à la mijoteuse

La ratatouille, on aime ou pas. C'est un plat tout simple à réaliser et cuite à la mijoteuse, elle parfume agréablement la maison durant la longue cuisson. On dit qu'il est préférable de sauter les légumes séparément avant l'assemblage pour la cuisson finale de façon à ce que chacun garde sa saveur propre. C'est ce que j'ai fait. J'avais aussi des portobellos en quantité qui donnent une texture très intéressante. Des champignons de Paris feraient tout aussi bien l'affaire ou encore pas de champignons, c'est une question de goût.

Les quantités sont variables selon ce que l'on a sous la main mais la base reste la même, aubergines, courgettes, tomates et poivrons.

J'ai aussi pelé l'aubergine à demi c'est à dire en laissant une lanière de peau entre chaque lanière pelée.

À l'aide d'une cuillère, je gratte le lamelles brunes des portobellos et je coupe le pieds pour ne conserver que le chapeau.

La ratatouille se congèle très bien et est encore meilleure réchauffée donc très intéressant d'en cuisiner en quantité.



Pour une grande mijoteuse

2 belles aubergines pelées et coupées en dés
5 courgettes coupées en dés de la même grosseur que ceux d'aubergine
4 portobellos en dés
2 gros oignons rouges en lanières
1 poivron jaune en morceaux
1 poivron rouge en morceaux
5 branches de thym frais
4 gousses d'ail hachées
1 c. à thé de piments forts
2 litres de tomates en dés aux herbes ou 2 grosses boîtes du commerce
Sel et poivre au goût
Huile pour la cuisson

Dans une poêle, chauffer l'huile et y sauter en petites quantités à la fois chacun des légumes. Mettre tous les ingrédients à la mijoteuse et cuire à basse température environ 10 heures. Le bouillon réduira de beaucoup et vous obtiendrez un plat bien confit.






mercredi 15 octobre 2014

Gâteau magique caramel au beurre salé

Je connaissais le gâteau magique, un mélange tout simple qui à la cuisson se sépare en 3 étages bien distincts. Sa composition à base d'oeufs et la cuisson à basse température permettent la séparation des éléments pour donner au fond un flan, au centre une crème et sur le dessus une génoise. Ce que je ne savais pas c'est qu'il pouvait être décliné en plusieurs saveurs. On peut même faire des gâteaux magiques salés!

J'ai en main deux livres ayant pour thèmes les gâteaux magiques.

Le premier écrit par Aurélie Desgages, blogeuse culinaire au www.cookinglili.com nous propose des versions sucrées uniquement. Cerises et amande, poires et praliné, aux pommes caramélisées ne sont qu'un aperçu des possibilités.

Le second écrit par Christelle Huet Gomez, blogeuse elle aussi au Il était une fois la pâtisserie, propose quand à elle des versions sucrées mais aussi salées. Que ce soit le olives lardons et feta ou encore le mangue-passion, ses gâteaux sont tous aussi étonnants et magiques que ceux d'Aurélie.

Vous trouverez ces deux bouquins chez Hachette Canada.

J'ai choisi de faire la version caramel au beurre de Christelle, un vrai gâteau magique avec un beau caramel salé en garniture. Il est important de bien respecter la grandeur du moule pour que la magie opère;)





Caramel

300 g de sucre
Quelques gouttes de jus de citron
150 ml de crème chaude
75 g de beurre froid

Dans une casserole à fond épais, verser le sucre et le jus de citron. Chauffer sans brasser jusqu'à ce que le sucre commence à fondre et à colorer. Ramener délicatement le sucre non fondu dans le caramel de façon à ce que la préparation prenne une belle couleur dorée. Retirer du feu. Ajouter le beurre froid, bien mélanger. Ajouter la crème chaude délicatement et bien mélanger de nouveau. Laisser tiédir.  Réserver 100 g de caramel pour le gâteau.

Préchauffer le four à 300 F. Beurrer et chemiser le fond d'un moule de 24 cm

Gâteau

450 ml de lait
4 oeufs jaunes et blancs séparés
70 g de beurre fondu
90 g de farine
1 pincée de sel
100 g de caramel

Mélanger le lait et le caramel, fondre à feu doux si nécessaire.

Monter les blancs en neige et réserver.

Fouetter les jaunes avec le beurre et y incorporer la farine, le sel et le lait au caramel. À l'aide d'un fouet, incorporer les blancs à la préparation en pliant délicatement. Verser dans le moule et mettre au four 55 minutes. Le gâteau sera légèrement tremblotant. Laisser refroidir et mettre au frigo pour au moins 2 heures avant de servir. Garnir de caramel au service.

jeudi 9 octobre 2014

Sushi à la maison de Geneviève Everell

Geneviève Everell, c'est qui elle?? J'entends son entrevue avec Marina Orsini et la fille pique vraiment ma curiosité. Un parcourt de jeunesse pas vraiment facile, elle a réussi avec sa grande détermination à créer une entreprise de sushi à la maison. Oublier les sushi ordinaires, elle fait dans l'extravagance extrême. Des mélanges complètement disjonctés, de beaux produits d'ici, elle en fait d'ailleurs la promotion dans son bouquin.

Ce bouquin qui est la suite logique de son parcourt vous fera saliver du début à la fin. Elle nous explique les trucs de base, les sauces, des sushi dessert, sushi végé, de la mer et à la viande.

Elle préconise de cuire le riz avec un cuiseur à riz...Pas trop traditionnel mais j'ai craqué. En faisant une recherche, l'Épicerie conseille un cuiseur tout simple et pas cher. Je me suis procurée le mien pour 30$. Je dois admettre que j'ai eu tout un choc, je suis Thomas au cube mais là c'est efficace. Ce qui me rebute souvent à faire des sushi c'est justement la cuisson du riz qui est souvent chez moi assez aléatoire. Avec le cuiseur, il est parfait, ça vaut la peine si on a l'intention de faire souvent des sushi.

J'ai donc testé 4 de ses recettes: Érable et tomates séchées, le Maya, Saumon fumé figue et orange, et le Matane épicé. Unanimité à la maison, c'est bon!! Je vous partage le plus flyé, vous comprendrez en voyant sa composition. Tous les produits se retrouve facilement en épicerie.





Maki saumon fumé, figue et orange ( pour 2 rouleaux soit 20 bouchées )

4 c. à soupe de fromage Chèvre des neiges figue et orange de Alexis de Portneuf
4 c. à soupe de pesto
8 tranches de saumon fumé
Mélange à tempura du commerce
Panko
4 c. à soupe de sauce teriyaki
2 tasses de riz à sushi cuit
2 feuilles de nori
Huile pour la cuisson

Chauffer environ un pouce d'huile dans une casserole à fond épais à 350 F

Étendre 1 tasse de riz sur chaque feuille de nori en laissant une bordure de 2 cm. Ajouter au centre le fromage, ajouter le pesto, couvrir de saumon. Rouler et sceller.

Préparer la tempura selon l'emballage. Enrober les rouleaux de tempura et rouler dans la panko. Frire quelques secondes jusqu'à coloration dorée. Égoutter sur du papier absorbant. Couper en 10 bouchées. Servir avec la sauce teriyaki



Érable et tomates séchées


Le maya


Le Matane épicé



mercredi 8 octobre 2014

Poulet express au four

La semaine dernière, je vous parlais du dernier Jamie Oliver Cuisine Système D. Je n'ai pas beaucoup démordu du bouquin tellement je le trouve bien fait. Toujours avec mes 4 poulets, j'ai utilisé cette fois 6 cuisses désossées pour ce plat express. Les 2 restantes ont été utilisées dans la Paella.

Avec un bon couteau à désosser, on arrive assez rapidement à préparer les poulets. La technique est d'ailleurs bien expliquée dans le livre. C'est ce genre de petites choses simples qui aide à faire de bons achats. Un minimum de temps pour de belles économies.

C'est bon point! Tellement facile à préparer, coloré, appétissant et sain.



Pour 4 personnes

2 oignons rouges en quartiers
4 grosses tomates bien mûres en quartiers
1 poivron jaune en morceaux
1 poivron rouge en morceaux
6 cuisses de poulet désossées sans peau coupées en morceaux grossiers
4 gousses d'ail entières non pelées
Quelques branches de thym frais
1 c. à thé de paprika fumé
2 c. à soupe d'huile d'olive
2 c. à soupe de vinaigre balsamique
Sel et poivre au goût

Préchauffer le four à 350 F

Préparer une plaque allant au four avec rebords en la couvrant de papier parchemin.

Mélanger tous les ingrédients et verser sur la plaque. Mettre au four environ 1 heure.



Servir avec un couscous au beurre.

N'hésiter pas à manger les gousses d'ail rôties, c'est du vrai bonbon!




lundi 6 octobre 2014

Aubergines parmigiana

Samedi, j'étais au lancement du livre Tarte d'Isa. Malgré la température bien moche et un mal de pieds terrible du genre que tu ne focus plus que sur ça, j'étais franchement contente de revoir les copines. J'ai l'habitude de parcourir le Marché Jean-Talon mais cette fois, je me suis contentée des premiers étals.

J'aime beaucoup les aubergines maintenant et je n'hésite pas à essayer de nouvelles choses. J'ai choisi de belles aubergines rondes, bien grosses. Elles font en moyenne 1 kg chacune. Sur la photo, le plat utilisé est pour les bries au four. Ça donne une idée de la grosseur de l'aubergine, une tranche, un rang! En réalité, il vous faudra un plat beaucoup plus grand pour contenir toutes les tranches.

Un truc que je dois absolument partager: Au lieu d'ajouter du sucre à une sauce tomate pour enlever l'acidité, on ajoutera 1/4 c. à thé de bicarbonate de soude par litre. Ça mousse et la sauce devient toute douce.



1 kg d'aubergines en tranches d'un cm
4 c. à soupe de farine
4 oeufs battus
Chapelure Panko
1 tasse de mozzarella râpée
1/4 de tasse de parmesan frais râpé
Huile pour la cuisson

Sauce tomate

1 litre de tomates en dés maison aux herbes
1 oignon en dés fins
1 c. à thé d'huile
2 c. à soupe de vin rouge
1/4 c. à thé de bicarbonate de soude


Fariner les tranches d'aubergine, secouer l'excédent de farine. Passer à l'oeuf et ensuite dans la chapelure. Cuire quelques tranches à la fois dans une poêle avec un peu d'huile. Quand les aubergines sont croustillantes, déposer sur un papier pour absorber le surplus d'huile. Réserver.

Dans une casserole à fond épais, cuire les oignons dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Ajouter les tomates et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter 5 minutes. Ajouter le bicarbonate, bien mélanger. Ajouter le vin rouge et cuire 2 minutes. Passer au bras mélangeur.

Mélanger les 2 fromages et réserver.

Montage

Dans un plat allant au four d'environ 9x11, verser un peu de sauce tomate au fond. Ajouter un rang d'aubergines. Rajouter un peu de sauce et un peu de fromage. Refaire les rangs.

Cuire au four 20 minutes et terminer à broil pour gratiner le fromage.

Source: Le grand livre de la cuisine facile des légumes.

mercredi 1 octobre 2014

Paella au poulet et chorizo

Toujours à travailler avec le tout nouveau livre de Jamie Oliver Cuisine Système D, j'ai testé sa paella. Il l'a décrit modeste et bon marché, la base de son livre. Le but, bien mangé à petit prix et c'est franchement réussi!

J'en suis à trois recettes du livre, je suis toujours sous le charme et toujours surprise du résultat final.

Je vous disais que j'avais travaillé mes 4 petits poulets en conséquence des menus élaborés pour la semaine. Cette recette ne demande que 2 cuisses de poulet désossées. Pour le chorizo, j'ai choisi d'utiliser la saucisse au lieu du saucisson, elle était en vente, moins de 1$ pièce. Les crevettes cuites et surgelées se retrouvent facilement en épicerie elles aussi à petit prix. J'évalue ce plat à environ 2$ par portion, difficile de faire mieux tout en mangeant aussi bien.

Le livre est disponible chez Hachette Canada.






Pour 4 personnes

2 gousses d'ail émincées
1 oignon haché
1 carotte hachée grossièrement
Une poignée de persil italien haché
2 saucisses chorizo coupées en morceaux moyens
2 cuisses de poulet désossées, sans peau coupées en morceaux moyens
Huile d'olive pour la cuisson
1 c. à café de paprika doux fumé
1 poivron rouge coupé en dés
1 c. à soupe de pâte de tomate
1 cube de bouillon de poulet
300 g de riz arborio
100 g de petits pois surgelés
200 g de crevettes cuites
Sel et poivre au besoin
1 citron au service

Dans une casserole à fond épais, chauffer un peu d'huile. Y ajouter l'ail, oignon, persil, saucisses, poulet et paprika. Faire revenir 5 minutes. Ajouter le poivron et cuire 5 minutes de plus.

Ajouter la pâte de tomate et émietter le cube de bouillon. Ajouter le riz et bien mélanger. Cuire quelques minutes pour qu'il absorbe les saveurs. Ajouter 750 ml d'eau. Porter à ébullition. Baisser le feu à doux et cuire 15 minutes. Brasser à l'occasion pour éviter que la préparation colle. Rectifier l'assaisonnement au goût. Si la préparation semble coller ou trop épaisse, ajouter une toute petite quantité d'eau.

Ajouter les petits pois et les crevettes quand le riz est cuit. Réchauffer quelques minutes. Servir avec des quartiers de citrons si désiré.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...