dimanche 8 juin 2014

Jus verts CFEP

Dernier billet pour le Canadian food experience project en retard d'un jour mais c'est mieux que rien;) Le sujet est trouver ma voie canadienne. Je dirais que depuis 1 an, ma cuisine a beaucoup changé. J'ai découvert comment utiliser des nouveaux produits, je cuisine plus léger, je m'informe sur la valeur des aliments qui peuvent améliorer ma santé et j'essaie.



C'est ma fille Millie qui m'a vraiment fait découvrir les jus. Pas les jus de fruits qui sont excellents mais trop sucrés mais les jus de légumes faits maison à la centrifugeuse. J'ai poussé plus loin en voyant la possibilité de faire des jus verts, plus précisément les jus à base de blé. Ces jus de contiennent pas de gluten, ils sont faits avec les feuilles de blé qu'on fera pousser à la maison. Je devais donc trouver des semences de blé bio à prix abordable. C'est chez Sprout Master où j'ai trouver mon bonheur! Ils ont en plus des semences pour faire des pousses ce qui est aussi utilisé lorsqu'on fait ses propres jus verts.

Les avantages sont multiples, ils regorgent de vitamines, minéraux, oligo-éléments et enzymes qui sont facilement absorbés pas notre corps. Une cure de jus verts, c'est faire un grand ménage intérieur. La chlorophylle oxygène le sang, désintoxique notre corps. Avec une consommation de jus verts régulière, on y gagne en énergie aussi.

J'entends le mot " grano " dans vos esprits...J'ai toujours cru que l'ail avait des effets bénéfiques, que consommer de l'oignon et des épices aidaient aussi mon corps, que manger sainement et le moins possible d'aliments transformés étaient mieux. Les jus verts sont la suite logique de mon cheminement tout simplement!

Il existe 2 types de machines à jus, la centrifugeuse ou l'extracteur à jus. La première est efficace pour les légumes entiers comme le concombre, la courgettes, le céleri, les betteraves ou encore les carottes. La seconde sera beaucoup plus utile pour les feuilles, persil, blé, épinards, les feuilles de betteraves jeunes ou encore les jeunes pousses. Le coût de ces machins est assez élevé. Après la centrifugeuse, je ne voulais pas payer le gros prix pour l'extracteur, j'ai donc choisi un manuel qui fait très bien le travail. Avoir à choisir maintenant, ce serait sans hésitation le second.



Le blé, c'est très simple à faire pousser. J'ai choisi un blé d'été pour la saison. Il faut faire tremper les semences 12 heures. Sur un terreau humide, on y mettra une bonne couche de semences que l'on recouvrera d'un peu de terreau. Environ 10 jours plus tard, le blé est prêt à être transformé en jus. On peut s'attendre après la première coupe à une seconde pousse, un peu moins vigoureuse mais tout de même là.

Mon projet, faire pousser en quantité et déshydrater le jus pour le conserver. On combinera avec du jus d'épinards, de chou kale, de persil, de jeunes pousses, de laitue ou de roquette. Plus la feuille est verte, mieux c'est! En passant, le blé, ce n'est pas bon au goût, très sucré, étonnant.

J'aimerais dire un merci particulier à Valérie Lugonja qui nous a permis de partager durant 1 an nos coups de coeurs canadiens. Vous pourrez retrouver tous les articles parus ici et voir le dernier billet le 15 de ce mois.

2 commentaires:

  1. Tout comme toi, ma cuisine a changé et j'en suis bien contente. Tu pousses ma curiosité avec tes jus verts, c'est quelque chose dont j'a envie d'essayer et je veux acheter les bons trucs avant de m'y lancer. Ton article me servira en titi :)

    RépondreEffacer
  2. C'est tout simple dans le fond, il suffit de savoir quel type de jus tu veux faire. Si je me fie aux infos que j'ai trouvé un peu partout, l'extracteur serait mieux.

    Merci!

    RépondreEffacer

C'est toujours un plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...