samedi 7 septembre 2013

Bouilli de boeuf pour le CFEP

Ce mois-ci, le thème du Canadian food experience project est ma recette canadienne préférée. J'ai réellement pioché pour ne pas publier quelque chose de déjà vu sur mon blog tout en respectant la consigne. Et j'ai eu l'éclair que j'attendais!!! Au mois de septembre, ce qui me rend parfaitement heureuse, ce qui me rend complètement gaga, c'est un bouilli de boeuf, comme ceux que mes grands-mères préparaient. Pas de chichi, que du bon, que du vrai.

J'ai pris la peine de téléphoner à mon père pour être bien certaine. J'ai vu plusieurs bouillis passer mais la base elle, c'est quoi??? De son souvenir autant du mien c'est ce que je vous présente aujourd'hui. Viande, légumes, pas de vin, les sous n'étaient pas là, pas d'herbes, on ne connaissait que très peu de choses. Un bouilli façon Gauvin/Pettigrew, du gros bonbon facile à réaliser et surtout réconfortant!!!



Les ingrédients, on y va au pif mais ça prend une rôtissoire question de ne pas manquer de place.

1 rôti de palette de boeuf
Du lard salé ( environ 1/2 lb ) coupé en tranches de 1/2 cm
Un peu d'huile
Carottes nouvelles
Pommes de terre nouvelles
1/2 chou frais en gros morceaux
Fèves jaunes en quantité
6 épis de maïs ( on ajoutera selon les convives )
1 gros oignon espagnol coupé très grossièrement
1 navet pelé et coupé en gros morceaux
4 tasses de bouillon de boeuf
Sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 300 F

Chauffer une poêle à fond épais et y verser un peu d'huile. Faire griller les tranches de lard salé. Déposer le lard dans la rôtissoire. Saisir le rôti de palette ( salé et poivré ) dans le gras rendu et ce, des deux côtés. Déposer dans la rôtissoire en prenant la peine de verser le gras de cuisson dans la rôtissoire. Ajouter les légumes, le bouillon, saler et poivrer allègrement comme le disait si bien Pinard;) Recouvrir et cuire au four jusqu'à tendreté de la viande, elle doit se défaire à la fourchette soit de 3 à 4 heures.

Voilà pour moi le meilleur repas en ces temps de nature aussi généreuse!!!

Pour voir les autres recettes des participants, le 15 de chaque mois, visiter le blog de Valérie Lugonja. C'est très intéressant de voir les réalisations de partout au Canada.






14 commentaires:

  1. ça ressemble au pot au feu de mon enfance, que ma mère cuisait le lundi, on en mangeait le jour même. ainsi que la soupe (en fait le bouillon dans lequel, elle ajoutait des petites pâtes), le mardi, elle prélevait des morceaux de viande qu'on mangeait avec de la sauce tomate, le mercredi et le jeudi, c'était hachis parmentier avec les restes...et le vendredi oeufs ou poisson parce que mon père avait été élevé super catho et même s'il n'y croyait pas...il fallait garder la tradition :)

    on se voit tout à l'heure...j'ai tellement hâte :)

    RépondreEffacer
  2. Comment étirer un rôti jusqu'au bout!! Même en étant raisonnable sur les quantités ça donne un gros plat, aussi bien savoir comment en profiter.

    Oui!!! Je suis prête à décoller!!

    Bisous xxx

    RépondreEffacer
  3. Comme c'est beau ça!!!! Ma mamie fait ce genre de bouilli en automne et j'avoue que c'est quelque chose! Pas besoin de fla fla pour donner du goût. De la bonne viande, des bons légumes ainsi qu'une bonne dose d'amour et on est en business. À tantôt Nath :)

    RépondreEffacer
  4. Ah oui, le bouilli, c'est encré dans l'automne des québécois! Je regarde ta photo et j'ai l'impression que ça sent bon jusque chez nous!

    RépondreEffacer
  5. Dans ce temps-là, on mangeait les légumes hyper cuits et c'était bon. Cela conférait un goût à l'ensemble que l'on ne retrouve plus dans nos bouillis d'aujourd'hui.
    L'épi de maïs me fait de l'oeil, crois-moi. Je ne suis même pas capable d'imaginer son goût délicieux. Merci Nathalie pour cette escapade dans le temps.
    Lou

    RépondreEffacer
  6. Exactement ma recette,sauf que j'attache mes fèves en paquets avec du fil a coudre pour facilement les servir en portions.

    Et c'est ce qui m'attends au retour j'en ai congelé 2 portions en prévision!
    Bonne journée ma belle.
    francine

    francine

    RépondreEffacer
  7. Tu me donnes faim avec ta belle photo de bouilli.
    Je n'ai jamais pensé à y ajouter des épis de maïs. Mon chaudron n'est pas assez grand, de toute façon..hihi!!

    BM bien contente d'avoir vu ta belle binette!

    RépondreEffacer
  8. Ça ressemble pas mal à ce que ma mère et ma grand-mère font comme bouilli et c'est toujours très bon:)

    RépondreEffacer
  9. Le blé d'inde dans un bouilli! Wowww! Je n'y ai jamais pensé!!! Et la carotte sur la photo a l'air d'un doigt ;;;;)

    RépondreEffacer
  10. Rien de meilleur qu'un bon bouilli de légumes, c'est typiquement québécois!!

    RépondreEffacer
  11. Je me le fais dès ce weekend! Même si je suis super occupée je sais que je peux le laisser cuire au moins 8 heures! lolll ;p

    RépondreEffacer
  12. Google translate: J'ai aussi beaucoup aimé bœuf bouilli, mais nous l'avons fait juste au-dessus du poêle dans une casserole avec l'oignon et le laurier. Parfois, l'ajout d'herbes. La viande était si tendre. Quel régal! Pourtant, nous n'avons jamais ajouté légumes. Ceux-ci ont été cuits séparément, le cas échéant. Souvent, cette viande est tout simplement mis sur un petit pain beurré avec du raifort. Ce n'est pas une tradition dans notre région. Juste une recette de famille. Est bouilli simplement votre recette de famille, trop - ou est-ce un plat régional?
    Merci beaucoup d'avoir participé au Projet canadien de Food Experience! J'ai appris tellement de choses à partir de votre écriture.
    :)
    Valerie

    RépondreEffacer
  13. lire le commentaire de Isabelle me dit que peut-être un plat régional ... excellent commentaire là aussi ....

    RépondreEffacer
  14. Valérie, je suis très flattée du retour. Oui c'est un plat qu'on mange beaucoup ici, cuit de différentes façons mais toujours bien apprécié en automne.

    Merci beaucoup!!!

    RépondreEffacer

C'est toujours un plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...